Peuple - ethnie Kwele / Bakwele

Pays : Gabon / Congo-Kinshasa / Cameroun - Région ou ville : Ivindo

Copyright Google Maps

Les Kwele (Pl. Bakwele) sont un peuple d'Afrique centrale, établi au nord-ouest de la République du Congo, à la frontière avec le Gabon, entre la rivière Dja et l'Ivindo. Quelques-uns vivent également dans le Sud du Cameroun.

D'après une tradition orale, ils se seraient installés dans cette région au XIXe siècle pour fuir l'expansion des Fang. Leur progression se serait arrêtée au nord de Makokou au moment de l'arrivée des Français.

Selon d'autres sources, les Bakwele seraient arrivés du Cameroun pour se disperser au Gabon et au Congo. Une guerre ethnique aurait joué un rôle important : la « guerre pupu ». La présence des Bakwele dans la région de la Djouah (Mvadi) serait la conséquence de la « guerre de la banane ».

Au Gabon, le bekwel (langue des Kwele) est parlé dans la province de l’Ogooué-Ivindo. La majorité des Bakwele vivent sur la rive gauche de l’Ivindo. Ils occupent les villages (du nord au sud) de Mvadi I, II et III, Mayibout I et II, Model, Ndjeng, Abor Zoula, Menanga, Mekob et Zoatab (quartier de Makokou). Les Bakwele du «canton nord» vivent à Mazingo, Massombo, Etumbi II, Zoula et à Mekambo.

Les Kwele sont apparentés au groupe des Kota. Les Kwele sont réputés pour leur art des masques et ne produisent pas de statues. 

Les masques les plus connus sont assez plats, avec un visage blanc en forme de cœur, des yeux incisés et un nez triangulaire. On les appelle Ekuk. Peu portés au cours des cérémonies d'initiation du culte des bwété, ils étaient accrochés dans les maisons pour attirer les forces bénéfiques.

D'autres masques anthropomorphes sont désignés sous le nom de Pibibuzé, ce qui signifie « homme ». On trouve également des masques zoomorphes reprennant des faces d'antilope, de gorille.

Noms alternatifs : bekwil, bakwele, kwele, kouele, okpele

Affichage 1-19 de 19 article(s)