Documentation

1 600,00 €
format_quote Un poisson qui pourrit et tous sont pourris... format_quote

Crane Relique - Ethnie Ada / Fon - Benin

Un crâne est une relique peu commune qui ne laisse pas indifférents nos regards européens. Traces tangibles et matérielles des ancêtres défunts, les reliques maintiennent le souvenir du défunt, lien entre le monde des vivants et celui des morts.

Un culte important est rendu à ces reliques au travers de prières et de sacrifices. Elles sont même informées des décisions importantes que doit prendre un individu ou une communauté.

Les crânes sont conservés et surmodelés dans quelques peuplades anciennes, telles que celle des Dayaks de Bornéo, celles de la région du Sepik de Papouasie, en Océanie, en Amérique, mais aussi en Afrique : chez les Tiv du Nigeria, les Kota du Gabon et les Fon du Bénin.

Les crânes dits "surmodelés" sont recouverts d'une épaisse couche d'argile, parfois incrustée de matières diverses telles que les graines rouges d'abrus ches les Tiv.

Ces crânes sont gardés dans des sanctuaires, généralement publics et chargés de sens.

En Papouasie et dans certaines tribus amazoniennes, les crânes d'ancêtres servent d'appuis-nuque, à leurs descendants.

La bouche est souvent cousue de liens de raphia ou de tissu, et l'ensemble peut recevoir divers pigments de couleur.

Dans le texte de Léo Frobenius (1898), rapporté dans le livre "Masques" des éditions Dapper, on apprend que le culte des reliques, et principalement des crânes, est important en Afrique.

Ces reliques permettent parfois de garder et de s'attribuer les qualités du défunt, mais aussi de communiquer avec lui, puisqu'il habite toujours ce support.

D'autres utilisations plus guerrières, ou plus rituelles, peuvent aussi en être faites, selon les ethnies et leurs croyances.

La préservation des crânes se rencontre dans de nombreuses cultures et sur les cinq continents, tout au long de l'histoire de l'humanité.
Le crâne n'est pas une chose et, en même temps, il n'est plus une personne. C'est un objet vivant qui continue de dégager une charge émotionnelle et symbolique forte. Il affirme l'entité d'une présence.

En Mélanésie, on frotte les crânes d'ocre, couleur du sang, pour revivifier le pouvoir des ancêtres.
En Autriche et en Bavière, lorsque les cimetières deviennent trop exigus, on exhume les défunts et on dispose les ossements dans un lieu précis, l'ossuaire. 
A cette occasion, le gardien du cimetière peint, parfois encore aujourd'hui, des couronnes de feuilles ou de fleurs sur les crânes des défunts, selon leur personnalité, avec leur nom et leur qualité. C'est une forme de dévotion aux défunts. D'après Yves Le Fur, commissaire de l'exposition "La mort n'en saura rien"

D'après des sources locales FON (prêtre du vodun Gambada au Bénin) ces reliques étaient principalement utilisées par les Ada, pour des rituels de divination.
Le président Kerkou en ayant interdit l'usage dans les années 70, elles furent dissimulées ou enterrées, car leur possesseur ou utilisateur était passible de prison.

 Arts primitifs et masques Africains

Objet rare et difficile à trouver tant les superstitions à son égard sont lourdes. Crâne humain, argile, divers matériaux, pigments de couleur..

Fiche technique

Ethnie
Ada / Adja
Pays d'origine
Togo
Zone de collecte
Togo, Lomé
Ancienneté présumée
entre 1960 et 1970
Matière principale
ossements humains
Aspect de surface
d'usage
Etat apparent
très bon état
Etat de conservation
dans son jus
Appartenance
collecte in situ
Test laboratoire
non testé
Socle
non

Pour découvrir cette ethnie, et d'autres objets de cette ethnie, cliquez sur son nom !

Ethnie Ada / Adja / Adan / Adangbe présent majoritairement dans la région de Tado

L'éthnie - peuple Ada / Adja / Adan / Adangbe est présente dans le(s) pays suivant(s) :

Références bibliographiques pouvant vous être utiles

Earth and Ore

2 500 years of African Art in Terra-cotta and Metal

  • Auteur : Karl Ferdinand Schaedler
  • Auteur : PANTERRA VERLAG / EDITION MINERVA

Deux chapitres autonomes sur les monnaies et les armes. Contributions prestigieuses, un must have.

add_shopping_cart Acheter le livre sur amazon

Earth and ore: 2500 years of African art in terra-cotta and metal

Surfaces

Color, substances, and Ritual Applications on African Sculpture

  • Auteur : Kahan, Page, Imperato
  • Auteur : Indiana University Press

Indispensable à qui s'intérresse aux finitions des objets, vraies et fausses patines, restauration... Un ouvrage unique en son genre.

add_shopping_cart Acheter le livre sur amazon

[(Surfaces: Color, Substances, and Ritual Applications on African Sculpture )] [Author: Leonard Kahan] [Jul-2009]

Arts de la Côte d'Ivoire

Les trésors du musée d'Abidjan

  • Auteur : Bohumil Holas
  • Auteur : Presses Universitaires de France

Toujours très utile, avec de nombreuses planches. Exposition de Vevey en Suisse, musée des Beaux Arts 1969.

add_shopping_cart Acheter le livre sur amazon

Arts de la côte d'ivoire. les trésors du musée d'abidjan. vevey, 1969

Catalogue de vente

Africa 26 mai 2011

  • Auteur : Neumeister
  • Auteur : Neumeister Afrika

Beau catalogue de vente.

add_shopping_cart Acheter le livre sur amazon

Mayombe

Statuettes rituelles au Congo

  • Auteur : Jo Tollebeek, Collectif
  • Auteur : Editions Racine

Leo Bittremieux, missionnaire de Scheut, vécut et travailla aux alentours de 1910 au Aîayombe, une région boisée au nord de l'embouchure du fleuve Congo. Il y mena non seulement un travail de missionnaire, niais y collectionna...

add_shopping_cart Acheter le livre sur amazon

Mayombe - Statuettes rituelles au Congo

Arts d'Afrique noire no 20

L'art Kota Mahongwe

  • Auteur : Louis Perrois
  • Auteur : Arts d'Afrique

Très bon texte sur le sujet des reliquaires.

add_shopping_cart Acheter le livre sur amazon