Crane Humain Enfant Relique - Ethnie Ada / Fon - Benin

  • Crane Humain Relique - Ethnie Ada / Fon - Benin
  • Crane Humain Relique - Ethnie Ada / Fon - Benin
  • Crane Humain Relique - Ethnie Ada / Fon - Benin
  • Crane Humain Relique - Ethnie Ada / Fon - Benin
  • Crane Humain Relique - Ethnie Ada / Fon - Benin
  • Crane Humain Relique - Ethnie Ada / Fon - Benin
  • Crane Humain Relique - Ethnie Ada / Fon - Benin
  • Crane Humain Relique - Ethnie Ada / Fon - Benin
  • Crane Humain Relique - Ethnie Ada / Fon - Benin
  • Crane Humain Relique - Ethnie Ada / Fon - Benin
  • Crane Humain Relique - Ethnie Ada / Fon - Benin
  • Crane Humain Relique - Ethnie Ada / Fon - Benin

Collection Bruno Mignot

0

Disponibilité : En stock

Le putois ne sait pas qu'il pue ...

Crane Humain Enfant Relique - Ethnie Ada / Fon - Benin

D'après des sources locales FON (prêtre du vodun Gambada au Bénin) ces reliques étaient principalement utilisées par les Ada, pour des rituels de divination. 
Le président Kerkou en ayant interdit l'usage dans les années 70, elles furent dissimulées ou enterrées, car leur possesseur ou utilisateur était passible de prison.

Ces objets sont difficiles à localiser, car leur culte est devenu secret depuis 1970. Il continue néanmoins à être pratiqué, et il arrive aux familles de s'en défaire, soit parce que la pièce ne remplit plus son usage, soit parceque la famille s'est convertie à l'Islam.

En savoir plus ...

Un culte important est rendu à ces reliques au travers de prières et de sacrifices. Elles sont même informées des décisions importantes que doit prendre un individu ou une communauté.

Les crânes sont conservés et surmodelés dans quelques peuplades anciennes, telles que celle des Dayaks de Bornéo, celles de la région du Sepik de Papouasie, en Océanie, en Amérique, mais aussi en Afrique : chez les Tiv du Nigeria, les Kota du Gabon et les Fon du Bénin.

Les crânes dits "surmodelés" sont recouverts d'une épaisse couche d'argile, parfois incrustée de matières diverses telles que les graines rouges d'abrus ches les Tiv.

Dans le texte de Léo Frobenius (1898), rapporté dans le livre "Masques" des éditions Dapper, on apprend que le culte des reliques, et principalement des crânes, est important en Afrique.

Ces reliques permettent parfois de garder et de s'attribuer les qualités du défunt, mais aussi de communiquer avec lui, puisqu'il habite toujours ce support.

D'autres utilisations plus guerrières, ou plus rituelles, peuvent aussi en être faites, selon les ethnies et leurs croyances.

D'après des sources locales FON (prêtre du vodun Gambada au Bénin) ces reliques étaient principalement utilisées par les Ada, pour des rituels de divination.
Le président Kerkou en ayant interdit l'usage dans les années 70, elles furent dissimulées ou enterrées, car leur possesseur ou utilisateur était passible de prison.

Ces objets sont difficiles à localiser, car leur culte est devenu secret depuis 1970. Il continue néanmoins à être pratiqué, et il arrive aux familles de s'en défaire, soit parce que la pièce ne remplit plus son usage, soit parceque la famille s'est convertie à l'Islam.

 Arts primitifs et masques Africains

Collection Privée Galerie

Rare pièce d'autel, de très petite taille. Crâne d'enfant ? Corne animale, tissus rouges.

Nous consulter.

Caractéristiques

  •    Ethnie : Ada / Adja
  •    Pays d'origine : Togo
  •    Zone de collecte : Togo, Lomé
  •    Ancienneté présumée : circa 1950
  •    Matière principale : ossements humains
  •    Aspect de surface : d'usage
  •    Etat apparent : très bon état
  •    Etat de conservation : dans son jus
  •    Appartenance : collecte in situ
  •    Test laboratoire : non testé
  •    Hauteur, en cm : 22
  •    Socle : oui

Localisation

Pour découvrir cette ethnie, et d'autres objets de cette ethnie, cliquez sur son nom !
localisation de ethnie

Copyright Google Maps

L'éthnie - peuple Ada / Adja / Adan / Adangbe est présente dans le(s) pays suivant(s) :
   Liste des ethnies du pays Togo dont nous présentons un ou plusieurs objets :

Ada / Adja / Adan / Adangbe, Ewe / Ehwe, Fon / Fongbe, Kabye / Kabre, Konkomba, Lamba, Losso, Moba Gourma / Bimawba, Mossi / Moose, Otammari / Batammariba, Tamberma, Yoruba / Yorouba, ► Kossi Agbagli,

Références bibliographiques pouvant vous être utiles


Mignot Bruno C.0