Rechercher des objets d'art africain

Galeries

Ethnie

Familles

Sous-familles

Matière

Datation estimée

Recherche avancée

Test laboratoire

Appartenance

Ventes caritatives

Forum Toguna

Les derniers messages du forum :

  • Re : En avez vous vu de semblables ? Bonjour, Pour être honnête, lorsque cette paire m'a été proposée, j'ai eu une réaction négative. J'ai la chance d'en avoir une ancienne aux canons très classique, élégante, "normée". Je me souviens avoir dit à mon vendeur que je les trouvais lourds, av...
  • Vente historique chez Zemanek !!! Mort de rire Ce matin en ouvrant mes mails ! Une offre d'une vente zemanek ----------------------------------- Historique de provenance complet? Pour l'art tribal c'est une rareté absolue. Ce fut une réussite pour un groupe de figures sculpturales de la culture Mum...
  • Re : En avez vous vu de semblables ? d'accord avec Luc , manque de finition , ces cimiers faisaient parti d'un culte très important ...impossible qu'ils soient bâclés !
  • Re : En avez vous vu de semblables ? Perso je les trouve assez moches, pas fins du tout, pas de style, pas de détails. Je vous conseille la lecture de CIWARA chimères africaines chez 5 Continents. Regardez bien les yeux, les bouches.
  • Re : Masque kabongo (kuba) ? Si tu veux je te vend celui-là, beaucoup plus ancien!!.

Bongo Pays : Soudan / République Centrafricaine -

Historically, the Bongo honored heroic warriors or hunters with sculpted grave markers known as "Ngya," placed over burials ceremonially a year after death, to insure that they were welcomed into the village of the ancestors.Knowledge of the Bongo is based almost entirely on these spectacular, ornate, and haunting grave posts.They produce small figures as well, probably for apotropaic and ancestral purposes, but these are stylistically vague, and resemble similar figures from northwestern Tanzania, making them very difficult to identify.The Bongo were at one time a large culture living in the south of the Sudan, and are most-likely part of a very ancient Nilotic lineage.However, over time, due to migration to find food and firewood, along with the slave trade, their numbers were reduced.By the middle of the 20th century their population was estimated at less that 200,000, spread over a wide area, and into parts of the northern Congo and western Tanzania.In fact, they virtually no longer exist as a distinct group, with almost total assimilation into neighboring homelands.
© Textes adaptés des sources suivantes : "The peoples of Africa" de J. Olson, Wikipédia, Joshua Project, Cia...
Résultats 1 - 7 sur 7.
Résultats 1 - 7 sur 7.