Rechercher des objets d'art africain

Galeries

Ethnie

Familles

Sous-familles

Matière

Datation estimée

Recherche avancée

Test laboratoire

Appartenance

Ventes caritatives

Forum Toguna

Les derniers messages du forum :

Intruments de musique 

Les divers instruments de musique Africains. Percussions, cordes,cloches rituelles, claquettes. En bois, bronze, mais aussi en Ivoire. Les formes sont des plus variée et parfois des plus étonnantes !
Aerophones Aérophones Tous les instruments de musique Africains fonctionnant avec le souffle : sifflets, cornes, trompes... Les aérophones ou instruments à vent sont des instruments de musique dont la production du son est faite par un mouvement d'air créant une vibration.
Cordophones Cordophones Tous les instruments de musique Africains cordophones : harpes, lyres etc. Un instrument à  cordes, aussi appelé cordophone, est un instrument de musique dans lequel le son est produit par la vibration d'une ou plusieurs cordes. Il existe 4 modes de jeu principaux (hors modes contemporains) sur les cordophones :- par pincement des cordes, avec les doigts, un plectre (ou médiator), - des onglets ou un mécanisme par frappement avec des baguettes ou de petits marteaux (comme pour le piano) - par frottement avec un archet (la viola de braccio, le violon) avec des cordes à  vides (corde sympathiques, viole d'amour).
Idiophones Idiophones Claquettes, racles, xylophones, tambours à  fente, cloches avec ou sans battant, tape-cuisse, hochets, grelots & sonnailles, sistres. Un idiophone est un instrument à  percussion dont le matériau lui-mème produit le son lors d'un impact, soit par un instrument extérieur (comme une baguette), soit par une autre partie de l'instrument lui-mème.
Lamellophones Spécifiquement africain, le lamellophone est un instrument de musique à  lames pincées particulièrement bien représenté en Afrique centrale et orientale. Intimiste et d'une sonorité discrète, il fait partie de la classe des idiophones, c'est-à -dire des instruments qui, grâce à  leur caractère solide et élastique, produisent le son sans avoir recours à  des membranes ou à  des cordes tendues (comme le tambour par exemple). Son origine, mal connue, peut ètre située en Afrique sub-saharienne occidentale et centrale. Il apparaît pour la première fois dans des récits de voyageurs à  la fin du XVIe siècle. Selon les régions où l'on joue du lamellophone, la dénomination change: amakembé, ambira (Mozambique), deza (Afrique du Sud), gininji, ikembé, kalimba, koné (Haute-Volta), kongoma (Sierra Leone), likembé, marimba marimbula...
Membranophones Membranophones Tambours, tambourins et instruments de percussion d'Afrique. La frappe d'une peau (animale ou synthétique) tendue sur un fût, avec des baguettes ou les mains, engendre un son qui est amplifié par la caisse de résonance et par l'adjonction eventuelle de timbres. La hauteur du son dépend de la taille du fût, la grosse caisse délivrant un son plus grave que la caisse claire. Les membranophones comptent la caisse claire, la grosse caisse, le tambour, le tambourin.