Peuple - ethnie Igbo / Ibo

Pays : Nigéria - Région ou ville : Kano

Copyright Google Maps

Les Ibo sont une des trois grandes ethnies du Nigeria dont ils constituent environ dix-huit pour cent de la population. Ils se situent principalement dans la partie sud-est du pays (limitée par la Bénoué au nord et le fleuve Niger à  l'ouest), mais constituent aussi une part importante de la population des deux principales villes du pays : Lagos à  l'ouest et Kano au nord.

Avant la colonisation européenne les Ibo vivent en petites communautés autonomes, sans gouvernement central. L'arrivée des Britanniques dans les années 1870, apportant la religion chrétienne qui sera largement adoptée, fait aussi naître un sentiment d'identité éthnique.

A l'indépendance du Nigeria le pouvoir est largement tenu par les deux autres ethnies majoritaires les Haoussa et Yoruba amenant, après de nombreux heurts, en 1967 à  une déclaration d'indépendance sous le nom de Biafra. La guerre de représailles avec l'armée gouvernementale du Nigeria et la famine qui s'ensuit font des dizaines de milliers de morts. Le Biafra est réintégré au reste du Nigeria le 16 janvier 1970.

La culture Igbo comprend les diverses coutumes, les pratiques et les traditions du peuple Igbo. Elle est composée de pratiques archaïques, ainsi que de nouveaux concepts ajoutés dans la culture Igbo, soit par l'évolution ou par l'influence extérieure.

Ces coutumes et les traditions du peuple Igbo les arts visuels, la musique et les formes de danse, ainsi que leur tenue vestimentaire, la cuisine et la langue dialectes. En raison de leurs divers sous-groupes, la variété de leur culture est renforcée davantage.

Selon les sources, on observe plusieurs variantes : Eboe, Heebo, Ibo, Ibos, Igbo, Igbos