Rechercher des objets d'art africain

Galeries

Ethnie

Familles

Sous-familles

Matière

Datation estimée

Recherche avancée

Test laboratoire

Appartenance

Ventes caritatives

Forum Toguna

Les derniers messages du forum :

  • Re : Bambara mal baré ! C'est vrais Jean Luc et également dans les oreilles.
  • Re : Petit E.T. Bonjour Véronique, Grand merci ! Me voilà avec une figurine qui vient des entrailles de la Terre et certainement  dotée de pouvoirs telluriques :-) J’ai fait un petit voyage immobile au pays des Sasaks méconnus. Belle découverte et article intéressant ...
  • Re : Bambara mal baré ! Pour moi également senoufo, frontaliers avec le Mali... Je suis d’accord concernant les frontières poreuses de style. Un autre exemple flagrant: regardez l’art du bandundu: rien de plus complexe que de différencier les objets yaka, nkanu, suku ou holo...
  • Re : Bambara mal baré ! C'est un peu ce qu'on disait , tête Bambara , silhouette Senoufo .... Bamboufo ...
  • Re : Bambara mal baré ! Bonjour, Ce détail n'a peut-être pas d'importance mais comme il me trotte dans la tête je l'expose. Je trouve qu'on remarque beaucoup plus de sculpture Bamana avec un trou au niveau du nez sans doute pour y insérer un anneau. Alors que chez les Senoufo...

Peuple africain Lulua / Luluwa Pays : République démocratique du Congo - Région ou ville : Kasaï occidental

Les Luluwa vivent entre les fleuves Kasaï et Luluwa, et leur origine remonte à  l'interpénétration d'immigrants luba avec la population autochtone de la région.Organisés en petites chefferies autonomes, ils ont néanmoins subi l'influence politique et culturelle des Tshokwe, notamment dans l'adoption des rituels d'initiation et l'usage des masques.La sculpture, réputée pour ses qualités plastiques, représente essentiellement des figures anthropomorphes au corps entièrement scarifié suivant les critères esthétiques chers aux Luluwa.Cette statuaire a connu une courte période d'apogée, à  la fin du XlXe et au début du XXe siècle alors que les Luluwa eux-mèmes ne pratiquaient plus ce type de scarifications.Les figures masculines représentent généralement des dignitaires, des chefs ou des responsables d'associations religieuses.Les figures féminines sont liées aux cultes de fécondité destinés à  favoriser l'incarnation d'un ancètre dans un futur enfant ou à  protéger la femme enceinte, la mère et son enfant.

© Textes adaptés des sources suivantes : "The peoples of Africa" de J. Olson, Wikipédia, Joshua Project, Cia...
Résultats 1 - 17 sur 17.
Résultats 1 - 17 sur 17.