Peignes

Le peigne africain se présentait sous différentes formes et tailles, chacune témoignant de goûts personnels. Il était savamment décoré de sculptures ou incrusté de pierreries. Ces enrichissements, qui exigeaient beaucoup de patience et d'habileté, donnent une idée de l'importance qui était accordée à l'entretien et à l'embellissement du cheveu. Sources : PEAU NOIRE, CHEVEU CREPU - L'histoire d'une aliénation, Juliette SMERALDA, Editions Jasor (pages 76-77 et 95-96).
Affichage 1-2 de 2 article(s)

Filtres actifs

  • Ancienneté présumée : entre 1990 et 2000