Peuple - ethnie Akan

Pays : Ghana / Côte D’Ivoire - Région ou ville : Abengourou

Copyright Google Maps

Le Sud et l'Est de la Côte-d'Ivoire sont occupés par différentes branches de la famille Akan (Frontaliers, Lagunaires et Baoulé-Agni). On les retrouve aussi dans les apys voisins du Ghana, au Togo et au Bénin.

En Côte d'Ivoire même, on compte trois grands groupes Akan : Les Akan frontaliers, à l'Est du pays. Ces populations se retrouvent de part et d'autre de la frontière du Ghana et de la Côte-d'Ivoire . Ce sont : les Abron (Ahenfi, Foumassa, Pinango, Akidom), les Agni (Bini, Bona, Indni, Morofw, Sanwi), les Juaben (Diabè), les Essouma et les Nzima (Ajomoro, Guira, Ahanta).

Centres urbains : Abengourou, Bondoukou, Aboisso, Bongouanou, Krindjabo, Mafr, Ayam, Assufri, Transua, Arrah, Nguim, Nouamou .

 

Les Akan du centre. C'est la grande famille des Baoulé : (Ouarebo, Agba, Ngban, Faafou, Nzikpri, Aätou, Nanafou, Saafou, Akouè, Ndranoua, Satikran, Goli, Ayaou, Anno et Annoabè). On les trouve dans les grandes villes du centre autour de Bouaké : Dimbokro, Toumodi, Tibissou, M'Bahiakro, Tiassal, Daoukro. . .

 

Les Akan lagunaires sont sur les côtes de Sud. Le terme lagunaire donné à ces ethnies vient du fait qu'elles sont installés tout autour du vaste complexe lagunaire formé par le Lac Ebrié. On pense aux villes si typiques d'Aghien et celle de Grand-Lahou. Ce sont : les Abè(Mori, Tchofou, Abv, Khos), les Abidji, les Abour(h, hiv, Ossouon), les Aky(Lepin, Bodin, Ketin), les Adioukrou, les Avikam, les Alladian, les bri(Bidjan, Kwè, Songon, Niangon, Yopougon, Bya, Nonkwa, Bobo, Adiapo),les Ewotire.

 

L'organisation politique des Akan lagunaires repose en grande partie sur les classes d'âge qu'ils ont su mieux organiser que les autres Akan (Adioukrou, Aky, Abour, bri). Le calendrier des Akan lagunaires est basé sur une semaine de six jours. On les retrouve naturellement à Abidjan, Agboville, Bingerville, Grand-Bassam, Dabou, Adiak, Grand-Lahou, Orbaff, Ousrou, Dibremou, Memni, Alp. Texte "emprunté" au très bon site sur le sujet, de Catherine Lecointe, que vous trouverez ici...