Rechercher des objets d'art africain

Galeries

Ethnie

Familles

Sous-familles

Matière

Datation estimée

Recherche avancée

Test laboratoire

Appartenance

Ventes caritatives

Forum Toguna

Les derniers messages du forum :

  • Re : Bambara mal baré ! Tu as mal interprété mon propos , je respecte totalement ton avis , et suis d'accord avec toi , Roudillon est un homme .... donc imparfait et je voulais juste faire un rapprochement avec la culture Africaine sur le respect des anciens , car j'aime cett...
  • Re : Bambara mal baré ! Fricotin, je respecte les anciens , mais je ne crois pas à l'infabilité, ni du pape ni de M. Roudillon, tout en reconnaissant son experience. Je ne suis pas specialiste ni des senoufo ni des bamana mais, dans ce forum, je me permets de dire mon opinion...
  • Re : Petit E.T. Bonjour François, J'ai fait un petit sondage auprès de mes camarades indonésiens et, d'après eux, cet objet pourrait être de l'île de Lombok (dont les Sasaks sont le principal groupe culturel). Autrement dit, la pierre de ton E.T. vient peut-être du tr...
  • Re : trous fixation rectangulaire Les trous carré existe en Afrique et pas seulement sur les masques. Plus souvent sur des objets.
  • Re : Bambara mal baré ! Bamana de sikasso. pas Sénoufo;

DU MARDI 18 NOVEMBRE 2014 AU DIMANCHE 1ER FÉVRIER 2015

Composé de douze îles principales (parmi neuf-cents îles et îlots au total), l'archipel des Salomon, comme celui du Vanuatu, décline selon les groupes une multitude de tendances culturelles. On connaît de ces îles des œuvres emblématiques comme les figures de proue de canot de guerre (toto isu), des reliquaires, des monnaies de plumes ou encore des armes.

En regardant les artefacts traditionnels des îles Salomon, l’œil du visiteur, même non initié, perçoit les effets visuels des coquillages polis, transformés en parures et monnaies, des contrastes entre la surface brillante de la nacre ou celle éclatante de la chaux de corail et la matité sombre du bois couvert de résine de noix de parinarium ou de charbon qui sont un trait stylistique commun à l’archipel des Salomon.

Ces jeux de contraste visuel renvoient à une multitude de référents culturels, et constituent le fil conducteur du parcours de l’exposition. Cet effet visuel est central pour comprendre l’esthétique locale, car il renvoie aux notions de prestige, de relation aux esprits, et à l'environnement.