Peuple - ethnie Bwa / Bobo Bwa

Pays : Burkina Faso / Mali - Région ou ville : Tominian

Copyright Google Maps

Les Bwa sont un peuple d'Afrique de l'Ouest vivant à cheval sur la frontière du Burkina Faso et du Mali, où ils sont présents principalement dans la région de Mouhoun en Volta Noire aux abords de San et de Tominian, ainsi que dans les environs de Koutiala et de Yorosso.

Les Bwa, anciennement appelés "Bobo-Wilé" ou "Bobo rouges" ont souvent été confondus avec leurs voisins appelés en Dioula, Bobo-Fing, c'est-à-dire les "Bobo Noirs" qu'on nomme aussi Bobo.

Mais cette appelation arbitraire a laissé place à Bwaba ou Bwa. Les Bwa vivent à l'Ouest du Burkina Faso et sont entourés à l'est par les Marka Dafing et à l'ouest par les Bobo. Au sud-est, on retrouve les ethnies regroupées sous le nom de "Gurunsi".

Leur système politique est non centralisé comme chez les Kurumba. En outre, la société est divisée en trois " castes " endogames (on ne peut se marier à l'extérieur de la caste à laquelle on appartient) : les paysans, les forgerons et les griots (musiciens) qui remplissent des tâches spécifiques au sein de la communauté.

Le forgeron, outre sa connaissance du travail du métal, a la charge de creuser les puits et d'ensevelir les morts. Il est intimement lié à la terre et à la divinité Do, fils du dieu suprême Dobweni, envoyé auprès des hommes pour servir d'intermédiaire entre ces derniers et les forces de la nature.

C. Roy note que Do est la source de la vie des plantes et la puissance qui donne aux hommes les fruits de leur travail aux champs. Le forgeron possède ainsi une place sociale particulière.

Il peut jouer un rôle de médiateur dans un conflit et d'intermédiaire avec le monde surnaturel. Le culte de Do constitue le ciment culturel qui fait des villages Bwa un groupe unifié. C. Roy ajoute aussi que c'est "une force de cohésion prépondérante dans la communauté traditionnelle".

Do est symbolisé par un rhombe de fer conservé dans une céramique déposée en dehors du village et des champs, en bordure de la brousse. Do est également incarné par le masque de feuilles, appelé Bieni.

Aucun musée ni collectionneur ne peuvent l'acquérir, tant il est sacré, ni le conserver à cause de la nature de ses matériaux par essence éphémères.

Selon les sources, on observe de multiples variantes du non de ce groupe : Babwa, Bobo Oulé, Bobo Ule, Boua, Bua, Buas, Bwa, Bwamu, Bwas, Bwawa