Objet vendu !

295,00 €
format_quote On n'interdit pas de boire à celui qui a creusé le puits format_quote

Fetiche Anthropomorphe - Ada / Adja - Benin

Les Ada (Adja) tout comme les Fon voisins, utilisent des sculptures nombreuses et variées, dont certaines abondament fétichées au point de les voir ressembler aux Bocio Vaudou des Fon.

La documentation reste faible, mais nous avons pu trouver un texte très instructif que nous reproduisons ici in extenso, j'espère que ses auteurs ne nous en tiendront pas rigueur.

Il s'agit de "Les forêts fétiches au Bénin", étude de cas dans le département du Mono Georges THILL, Jean-Paul LEONIS 08 / 1995.

" Lors de l’entretien que nous avons eu en août 1995 au Laboratoire de Botanique de l’Université Libre de Bruxelles, Nestor Sokpon nous a expliqué le sens spirituel des forêts au Bénin.

L’animisme, base des pratiques locales de conservation et la punition des infractions par les divinités en est le fondement.

Les forêts sacrées dénommées "Avevoin" en Adja, formations végétales hantées par les génies, sont des lieux dont l’accès n’est pas permis à tout le monde. La dénomination "Avevoin" implique un esprit de crainte (ave=forêt; voin=peur).

On distingue quatre types de forêts sacrées, à savoir : les forêts fétiches, les forêts-cimetières, les forêts communautaires et les forêts sacrées non spécifiées.

Ces forêts appelées en Adja "Vodjouve" ou "Avevodjou" abritent en leur sein des fétiches. Elles représentent 31% des forêts sacrées. Ci-après, un relevé selon le panthéon de la région:

- Les "Danve". Ils abritent le fétiche Dan. Dan est le dieu qui amène le bonheur, la prospérité, la santé et l’argent à la communauté. Ces forêts représentent 26% des forêts fétiches.

- Les "Xebiossove". Ils abritent le dieu Xebiosso, fétiche responsable de la pluie, source de vie et de prospérité. Les bonnes campagnes agricoles dépendent de ces forêts car sans pluie il n’y a pas de bonnes récoltes. Elles représentent 7% des forêts fétiches.

- Les "Sakpatave". Ce sont des forêts abritant le fétiche Sakpata, dieu de la Terre qui est un support indispensable aux activités agricoles. Ces forêts éliminent les maladies épidémiques au sein de la communauté et assurent une bonne qualité des terres cultivables. Elles représentent 9% des forêts fétiches.

Les "Orove" sont des forêts sacrées au sein desquelles se pratique le culte Oro. Elles représentent 32% des forêts.

Les "Yeheve" sont des forêts sacrées qui abritent plusieurs fétiches à la fois et plus communément le panthéon Dan, Xebiosso et Sakpata. Elles représentent 25% des forêts.

On distingue aussi les "Elove" (forêt du fétiche Elo qui signifie crocodile, dieu totémique), les "Koutove" (forêt du fétiche Kouto qui veut dire la réincarnation des morts)qui sont des forêts au sein desquelles se déroulent les cérémonies religieuses et coutumières d’initiation et de transmission de certaines pratiques ancestrales.

- Les forêts-cimetières

Les populations locales du département du Mono distinguent deux catégories de mort: les morts naturels et les morts dangereux.

Un mort est dit "naturel" quand son décès est dû à une maladie perçue comme faisant partie de l’ordre naturel. La chair humaine étant un élément sujet à la dégradation, les maladies qui emportent les personnes âgées doivent être comprises dans ce contexte et ne sont pas forcément imputables à quelque action ou intention humaine.

Seuls les défunts naturels sont enterrés dans les habitations. Les personnes qui meurent à la suite d’un accident de circulation, de brûlure de feu, de noyade, de maladies contagieuses et épidémiques et les femmes qui meurent en état de grossesse ou durant l’accouchement ne sont pas enterrées à domicile. Dans le souci d’enrayer les épidémies de maladies contagieuses, ou d’éviter les accidents ou tous les genres de malheur, les forêts quand elles sont sacrées sont d’office préservées.

Arts primitifs et masques Africains

Presque une poupée ! Bois et tissus.

La ceinture est ceinte de couteaux (on voit les manches). Un sac chargé de poudre / herbes est suspendu à sa taille.


Fiche technique

Ethnie
Ada / Adja
Pays d'origine
Togo
Zone de collecte
Togo, Lomé
Ancienneté présumée
entre 1980 et 1990
Matière principale
bois
Aspect de surface
d'usage
Etat apparent
très bon état
Etat de conservation
dans son jus
Appartenance
collecte in situ
Test laboratoire
non testé
Hauteur, en cm
50
Poids, en grammes
2000
Socle
oui

Pour découvrir cette ethnie, et d'autres objets de cette ethnie, cliquez sur son nom !

Ethnie Ada / Adja / Adan / Adangbe présent majoritairement dans la région de Tado

L'éthnie - peuple Ada / Adja / Adan / Adangbe est présente dans le(s) pays suivant(s) :

Références bibliographiques pouvant vous être utiles

Memorie d'Africa - Cultura Bambara

Arte Figurativa e cultura materiale

  • Auteur : Adolfo Bartolomucci
  • Auteur : African Art Gallery

add_shopping_cart Acheter le livre sur amazon

Cultura Cham-Mwana. Vasi rituali dell'alta Benue

Pende

Visions of Africa

  • Auteur : Z.S. Stroher
  • Auteur : 5 Continents

Monographie récente par le spécialiste de cette ethnie.

add_shopping_cart Acheter le livre sur amazon

Pende

L'esprit de la Forèt

Terres du Gabon

  • Auteur : Louis Perrois, Collectif
  • Auteur : Musée d'Aquitaine / Somogy Editions d'art

Ouvrage édité à l'occasion de l'exposition L'Esprit de la forêt. Terres du Gabon, présentée au Musée d'Aquitaine à Bordeaux en 1987 - 1988.

add_shopping_cart Acheter le livre sur amazon

L'esprit de la forêt : terres du Gabon

Catalogue de vente

Dorotheum - Collection Rudolf Leopold

  • Auteur : Collectif
  • Auteur : Dorotheum Auktions

Catalogue de la vente de Mai 2012

add_shopping_cart Acheter le livre sur amazon

Ndebele

  • Auteur : Margaret Courtney-Clarke
  • Auteur : Thames and Hudson

Générations après générations, les femmes de la tribu Ndebele en Afrique du Sud ont produit un art riche et vivant. A travers les bijoux en perles et les peintures monumentales sur les murs extérieurs de leurs maisons

add_shopping_cart Acheter le livre sur amazon

Ndebele: The Art of an African Tribe

Turkana

Kenya's Nomads of the Jade Sea

  • Auteur : Nigel Pavitt
  • Auteur : Harry N Abrams

After traveling and living among the Turkana of northwestern Kenya over the course of more than 40 years, Nigel Pavitt now presents a book which describes and pictures their daily battle to keep their traditional ways alive.

add_shopping_cart Acheter le livre sur amazon

Turkana: Kenya's Nomads of the Jade Sea
Voir tous les livres