Peuple - ethnie Yoruba / Yorouba

Pays : Bénin / Nigéria / Togo - Région ou ville : Ketou

Copyright Google Maps

Les Yoruba (Yorùbá, Yorouba, Yooba, Yariba) sont un grand groupe ethnique d'Afrique, surtout présent au Nigeria, sur la rive droite du fleuve Niger, mais également au Bénin, au Ghana, en Côte d'ivoire ou ils sont appelés Nagô (Anango, Anago), et au Togo. Les Yoruba tirent leur nom d'un mot haoussa Youriba ou Youribani qui qualifiait les gens du royaume d'Oyo.

C'est un des grands peuples du golfe de Guinée, depuis le fleuve Niger à  l'est jusqu'au Togo. 

Ketou, à  100 km au Nord de Porto Novo, fut la capitale d'un puissant royaume Yoruba dont il reste encore aujourd'hui une ancienne porte fortifiée. Le roi de Ketou, "Alaketou", descend en ligne directe de "Oduduwa", héros mythique créateur de la terre et fondateur d'Ifé ville mythique située au Nigéria d'où ses fils partirent fonder les autres cités du royaume Yoruba.

Les Yoruba se déclinent en sous-groupes qui correspondent aux différents royaumes fondés par les
descendants  d'Oduduwa

Ainsi  la  population  Yoruba  de  Kétou  est  Nagô,  celle d'Abeokuta au Nigeria est Egba, celle d'Ijebu est Ijebu, celle d'Ilaro est Egbado...

Le roi garde un pouvoir religieux mais son pouvoir politique est devenu symbolique. Les courtisans et les femmes forment un conseil qui limite ses pouvoirs.

Les corporations d'artisans participent également aux débats des notables. Des sociétés secrètes, les Guélédé, Epa, Esu, Ogboni, ont une influence sur le peuple Yoruba ; elles sélectionnent les élites mais censurent également leurs défaillances en jouant le rôle d'un tribunal occulte.

Les Yoruba sont animistes et leur panthéon comprendrait plus de 400 divinités dont les plus importantes sont Ifa et Eshu. Ifa est le dieu du bien, source d'ordre et de stabilité ; Eshu le dieu du mal, filou et escroc, qui sème la discorde sur son passage : il se tapit près des carrefours.

L'art Yoruba est réputé pour ses sculptures de masques servant aux danses des sociétés secrètes, pour ses tambours, ses flûtes, ses trompettes et ses tissages. Au-delà  des traditions et de l'histoire, la culture Yoruba c'est aussi la deuxième langue locale du Bénin après le fon.