Jumeau Ibedji ou Ibeji - Yoruba - Nigeria - Statues Africaines

  • Jumeau Ibedji ou Ibeji - Yoruba - Nigeria - Statues Africaines
  • Jumeau Ibedji ou Ibeji - Yoruba - Nigeria - Statues Africaines
  • Jumeau Ibedji ou Ibeji - Yoruba - Nigeria - Statues Africaines

Objet vendu !

Un grain de maïs a toujours tort devant une poule ...

Jumeau Ibedji ou Ibeji - Yoruba - Nigeria - Statues Africaines

Provenance collection particulière

Histoire des Ibedji

Dans la langue du peuple Yoruba, Ibeji veut dire jumeau : IBI = né et EJI = deux.

En savoir plus ...

Provenance collection particulière

 

Histoire des Ibedji

 

 

 

Dans la langue du peuple Yoruba, Ibeji veut dire jumeau : IBI = né et EJI = deux.

 

 

 

Par le passé, la naissance de jumeaux était un signe néfaste accompagné de nombreuses superstitions, dont la plus tragique était que la mère avait été infidèle et que cette naissance gémellaire était le fait de deux pères, ce qui aboutissait au meurtre de la mère et de ses jumeaux.

 

 

 

Sachant qu'en pays Yoruba, il est compté 1 naissance gémellaire toutes les 22 naissances (1 sur 80 dans le reste du monde...) l'assassinat sytématique des jumeaux et de leur mère ne favorisait pas la croissance démographique. 
Cette attitude changea brutalement dans la première moitié du XIX° siècle.

 

 

 

De nos jours, à leur naissance, on leur associe des pouvoirs surnaturels. Ils sont capables d'apporter le bonheur, la santé, et la prospérité dans leurs familles. On doit les traiter avec respect et considération.

 

 

 

Ils sont une seule âme et si l'un meurt, l'autre est en danger car l'âme est déséquilibrée. De grands malheurs peuvent atteindre la famille. Il faut rétablir cet équilibre en faisant sculpter un Ibeji qui sera le siège physique de l'âme du défunt.

 

 

 

L'Ibeji est donc le gardien de l’âme du jumeau mort. Pour cette raison il est traité avec les mêmes soins attentionnés que le jumeau vivant. Lorsque, par exemple, la mère allaite le jumeau vivant, L’Ibeji est aussi positionné à l'autre sein ; lorsque l'enfant est nettoyé et lavé, l’Ibeji est lavé de même et enduit par la suite avec une masse rougeâtre, appelée Camwood, qui est un mélange de bois rouge broyé et d'huile de palmier.

 

 

 

La mère va s'occupper des Ibeji, les laver, nourrir, soigner, les porter dans son dos lors de fêtes ou de visites à la famille, et garder les statuettes près de son lit pendant les premières années.

 

 

 

Pour en savoir plus sur les Ibeji, consultez cette page de Bernard Auriol, médecin psychanalyste, qui nous livre un travail des plus intéressant sur le sujet.


Ici une belle figure féminine en bois dur lavé et patiné couleur cuir. Reste de bleu outremer dans la coiffe, petits accidents ici et là. Très belle pièce.

Caractéristiques

  •    Ethnie : Yoruba / Yorouba
  •    Pays d'origine : Bénin
  •    Zone de collecte : Bénin, Porto-Novo
  •    Ancienneté présumée : entre 1960 et 1970
  •    Aspect de surface : d'usage
  •    Etat apparent : très bon état
  •    Etat de conservation : dans son jus
  •    Appartenance : collecte in situ
  •    Test laboratoire : non testé
  •    Hauteur, en cm : 29
  •    Poids, en grammes : 352
  •    Socle : non

Localisation

Pour découvrir cette ethnie, et d'autres objets de cette ethnie, cliquez sur son nom !
L'éthnie Yoruba / Yorouba se situe aux alentours de Ketou
L'éthnie Yoruba / Yorouba est présente dans le(s) pays suivant(s) :
   Liste des ethnies du pays Bénin dont nous présentons un ou plusieurs objets :

Nagô / Anagô, Ada / Adja / Adan / Adangbe, Fon / Fongbe, Yoruba / Yorouba, Bariba, Otammari / Batammariba, S. Kom,

Références bibliographiques pouvant vous être utiles


Mignot Bruno G.0