Objet vendu !

794,31 €
format_quote Un bois sec fait brûler du bois vert format_quote

Masque cimier - Ekoi / Ejagham - Nigeria - Masques africains

La peuplade Ejagham ou Ekoi, que l'on trouve dans le sud-est du Nigeria, ou dans l'ouest du Cameroun, est à l'origine d'une forme d'art unique et assez surprenante : des cimiers figurant des têtes recouvertes de peau d'antilope à l'aspect vernissé.

Ces cimiers sont le plus souvent des têtes simple face ou janiforme, dont la chevelure peut être à base de cheveux humains. On suppose qu'il s'agit d'une substitution des véritables crânes que portaient autrefois les danseurs (avant l'avancée du colonialisme, les tribus Tangale pratiquaient encore le culte des têtes trophées et l'anthropophagie)

Mais on trouve également des cimiers plus spectaculaires dont les dimensions peuvent aller jusqu'à 100 cm de hauteur / largeur, avec des coiffures très élaborées.

Ces cimiers sont ornés de grandes spirales reproduisant un style de coiffure très en vogue dans la région de la Cross River.

Ces coiffures cornues, étoffées en partie par des cheveux postiches étaient fort répandues. Les jeunes filles et les femmes mariées les portaient durant les fêtes, entre autres pendant la cérémonie mettant fin à la réclusion des initiées.

Le peuple Ejagham est considéré être à l'origine de la création de cette technique de cuir sur bois, que l'on retrouve aussi chez les peuplades voisines (Idoma, Bangwa, Boki, Igala...).

On peut voir beaucoup de cimiers, parfois des têtes reliquaires, plus rarement des masques faciaux.

Certaines têtes reliquaires anciennes étaient des têtes humaines, recouvertes de peau. La célébration d'un culte des trophés humains, puis d'un culte des crânes semble être à l'origine de cette tradition de masques. 

Adapté de "Ekoi - éditions Panterra - KF Schaedler.

Arts primitifs et masques Africains

Tête en bois et cuir tendu sur socle en osier.

Fiche technique

Ethnie
Ekoi / Ejagham
Pays d'origine
Nigeria
Zone de collecte
Nigeria, Abuja
Ancienneté présumée
entre 1960 et 1970
Matière principale
bois
Aspect de surface
d'usage
Etat apparent
très bon état
Etat de conservation
dans son jus
Appartenance
ex collection particulière Europe
Hauteur, en cm
27
Poids, en grammes
765
Socle
non

Références bibliographiques pouvant vous être utiles

Catalogue de vente

Christie's Juin 2007

  • Auteur : Collectif
  • Auteur : Christie's

add_shopping_cart Acheter le livre sur amazon

Makishi Lya Zambia

Mask characters of the upper Zambezi peoples

  • Auteur : Marc Leo Félix, Manuel Jordan
  • Auteur : Fred Jahn

L'origine, l'évolution et la fonction des masques
Chokwe, Lunda, Lwena, Luchazi, et Mbwela de Zambie
par Marc L. Felix et Manuel Jordan

add_shopping_cart Acheter le livre sur amazon

Makishi Lya Zambia

Sculptures Ivoiriennes

  • Auteur : Bohumil Holas
  • Auteur : Geuthner

Catalogue de pièces, nombreuses planches.

add_shopping_cart Acheter le livre sur amazon

Sculptures ivoiriennes

La maternité

dans l'art d'Afrique noire

  • Auteur : Gabriel Massa
  • Auteur : Sepia

Bel ouvrage reproduisant des maternités. Présentes dans toutes les ethnies, les maternités sont traditionnelles dans la statuaire africaine. On trouve des représentations de mère à l’enfant dans tous les...

add_shopping_cart Acheter le livre sur amazon

La maternité dans l'art d'Afrique noire

Colons

Statuettes habillées d'Afrique de l'Ouest

  • Auteur : Eliane Girard, Brigitte Kernel
  • Auteur : Syros

Les colons africains sont des emblèmes de l'art populaire, mais qu'en est-il réellement ? Peu de livres traitent de ce sujet, en voici quelques-uns...
Arts premiers et arts primitifs Africains

add_shopping_cart Acheter le livre sur amazon

Colons : Statuettes habillées d'Afrique de l'Ouest

Mwana Hiti

Life and Art of the Matrilineal Bantu of Tanzania

  • Auteur : Marc Léo Félix
  • Auteur : Jens Jahn

Les peuples bantou matrilinéaires de la Tanzanie,
facteurs des "Mwana Hiti", figures décrivant de façon stylisée un torse 
féminin surmonté d'une crête

add_shopping_cart Acheter le livre sur amazon

MWANA HITI: Life and Art of the Matrilineal Bantu of Tanzania