Objet vendu !

1 003,34 €
format_quote Il faut attendre d'avoir traversé toute la rivière avant de dire que le crocodile a une sale gueule... format_quote

Siege Ahennwa - Mmarima Dwa - Ashanti - Ghana - Sieges africains

En Afrique, les sièges comptent parmi les oeuvres d'art les plus répandues. Qu'ils soient destinés à un usage courant, exceptionnel ou officiel, les sièges, par l'incroyable diversité de leurs formes, attestent de l'existence d'une pluralité de styles et de conceptions esthétiques.

La façon de s'asseoir révèle des rapports de pouvoir et de domination - de même qu'un système culturel est fondé sur une stratification très hiérarchisée de la société. S'asseoir est un privilège.

Selon la légende, c'est au XVIIIème siècle que le premier roi Ashanti, Oseï Tutu, a reçu du ciel le Tabouret d'Or. Elevé au rang de symbole de la monarchie Ashanti, ce tabouret symbolise, jusqu'à nos jours, l'âme collective de ce peuple. Personne ne peut s'y asseoir, pas même le roi. Lors des très rares présentations publiques du Tabouret d'Or, le souverain doit, en effet, s'asseoir à l'écart de lui, sur son propre siège. Traditionnellement, le siège est, pour les Ashanti, un objet de toute première importance, réalisé selon des critères bien définis. Sa décoration est le reflet du profil de son propriétaire.

Les tabourets Akan, et plus particulièrement Ashanti, se présentent sous une multitude de formes complexes et variées comme l'étaient les rituels qui présidaient à leur fabrication. N'importe qui peut acquérir un tabouret, à condition que le modèle choisi corresponde à son rang social.

Nana Afuro, le chef Akan, est généralement assis sur un siège sculpté en bois (Ahennwa) lorsqu'il reçoit dans son palais. Cet objet est le reflet des activités sédentaires des sociétés très tôt étatisées.

La puissance symbolique du Dwa ( mma dwa --> siège de femme, mmarima dwa --> siège d'homme...) se devine dans l'expression Adwa ato fam, "le siège s'est renversé", qui signale, sans le dire, la mort du chef.

Le rang du possesseur du Dwa se lit dans les motifs sculptés et les matériaux utilisés. D'après "Ghana hier et aujourd'hui", éditions Dapper.

L'utilisation de ce siège pouvait être rituelle ou quotidienne, mais tout au long de la vie de son propriétaire, le tabouret restait intimement lié à la vie de celui-ci, et, à sa mort, devenait un autel devant lequel on évoquait l'esprit du défunt.

Les tabourets de petite taille appartenaient aux enfants et étaient des cadeaux de leurs pères. D'après "l'Art des Formes" éditions Skira.

Arts primitifs et masques Africains

Un des plus grands sièges anciens que nous ayons vu et eu entre les mains. 
L'assise mesure 84 x 38 cm, et la hauteur, du sol au point le plus bas de l'assise fait 48 cm.
Il est donc assez haut et arrive au niveau de la pliure des genoux.

Il est monoxyle, taillé à même le tronc d'un arbre dont on a dégagé la forme de l'objet.
Comme tous les tabourets, une fente latérale est visible sur un côté (arrière), probablement le côté de la grume la plus proche de l'aubier. Restauration locale.

Patiné ciré foncé, avec une réparation indigène en fer blanc clouté.
Un coin est fragilisé et a été recollé.

Le style est sobre, sans fioritures, noirci, signe qu'il est devenu un autel après le décès de son propriétaire. Très belle pièce, d'un type difficile à trouver.

 

Fiche technique

Ethnie
Ashanti / Asante
Pays d'origine
Ghana
Zone de collecte
Ghana, Accra
Ancienneté présumée
entre 1950 et 1960
Matière principale
bois
Aspect de surface
d'usage
Etat apparent
très bon état
Etat de conservation
dans son jus
Appartenance
collecte in situ
Test laboratoire
non testé
Hauteur, en cm
48
Poids, en grammes
10 000
Socle
non

Pour découvrir cette ethnie, et d'autres objets de cette ethnie, cliquez sur son nom !

Ethnie Ashanti / Asante présent majoritairement dans la région de Kumasi

Références bibliographiques pouvant vous être utiles

Wood sculptures of the Makonde people

Album

  • Auteur : Lourenco Marques 1963
  • Auteur : Inconnu

Noir et blanc reliure spirale.

add_shopping_cart Acheter le livre sur amazon

A Host of Devils: The History and Context of the Making of Makonde Spirit Sculpture

Ndebele

  • Auteur : Margaret Courtney-Clarke
  • Auteur : Thames and Hudson

Générations après générations, les femmes de la tribu Ndebele en Afrique du Sud ont produit un art riche et vivant. A travers les bijoux en perles et les peintures monumentales sur les murs extérieurs de leurs maisons

add_shopping_cart Acheter le livre sur amazon

Ndebele: The Art of an African Tribe

Shrunken Heads

Tsantsa

  • Auteur : Castner
  • Auteur : Feline Press

Livre bien documenté sur les rituels des têtes réduites des indiens Shuar, autrement connus sous le nom inapproprié de Jivaros.

add_shopping_cart Acheter le livre sur amazon

Shrunken Heads: Tsantsa Trophies and Human Exotica

Afrique, la magie dans l'âme

Rites, charmes et sorcellerie

  • Auteur : Klaus E. Muller, Ute Rizt-Muller
  • Auteur : Konemann

L'un de nos favoris. Dans un livre où foisonnent des milliers d'anecdotes sur les rites, cérémonies ou initiations, nous est dépeinte une Afrique dont la mosaïque des peuplades est reliée par la croyance au surnaturel...

add_shopping_cart Acheter le livre sur amazon

Afrique : la Magie dans l'âme - Rites, charmes et sorcellerie

Byeri Fang

Sculptures d'ancètres en Afrique

  • Auteur : Louis Perrois
  • Auteur : Réunion des Musées Nationaux - MNAAO

Un must à posséder, indispensable. Il s'agit du catalogue du musée de la Vieille Charité à Marseille, qui a eu lieu en juin/septembre 1992.

add_shopping_cart Acheter le livre sur amazon

Byéri fang : Sculptures d'ancêtres en Afrique, [exposition, Marseille], Musée des arts africains, océaniens, amérindiens, Centre de la Vieille Charité, 6 juin-6 septembre 1992

Putchu Guinadji

Cavaliers contre la folie

  • Auteur : Pierluigi Peroni
  • Auteur : Tribaleglobale Primary art

add_shopping_cart Acheter le livre sur amazon