Objet vendu !

200,00 €
format_quote Les défauts sont semblables à une colline: vous escaladez les vôtres et de là, vous ne voyez que ceux des autres format_quote

Poupee Biiga - Mossi - Burkina Faso - Poupees d’afrique

"Ces sculptures, dont l'utilisation est à la fois sacrée et profane, présentent une conception plastique hautement maîtrisée qui, simplifiant à l'essentiel la forme, en développe les éléments fondamentaux avec équilibre et légèreté.
Le cou de la figurine est toujours fort long. L'absence de bras et de jambes renforce la primauté d'autres parties du corps, à savoir les seins et la tête, synonymes les uns de gestation, l'autre de statut, suggéré par la forme de la coiffure.

Cette dernière peut évoquer le zu-rusega, manière de disposer les cheveux en cimier avec l'extrémité postérieure roulée, très appréciée par les femmes mûres et à laquelle les petites filles n'ont pas droit.

La longue mèche frontale disposée au milieu du visage des jeunes filles est représentée très régulièrement.
Au-dessous de la coiffure, des traits gravés esquissent à peine les linéaments du visage. Les seins, au contraire, sont puissamment développés, pleins et allongés.
Leur étirement renvoie à une pratique traditionnelle de massage des seins de l'accouchée, exécutée afin de faciliter la montée de lait. "

...

"Le biiga n'est donc pas uniquement une représentation de la beauté féminine, il est aussi conçu pour être le réceptacle privilégié de cette substance immortelle qui permettra une nouvelle naissance.

Cet objet, transmis de mère en fille, véhicule un symbolisme complexe.
Jalousement gardé par la jeune épouse, il deviendra par la suite le jouet de sa fillette, dont le comportement sera étroitement surveillé par un entourage féminin omniprésent :
négliger la " poupée ", c'est négliger sa propre personne et celle du bébé qu'elle pourra, à son tour, mettre au monde et dont la naissance est étroitement liée à la vertu de l'objet d'abriter un nouveau siiga.

Le biiga symbolise donc une réalité qui veut se substituer à l'enfant pour le précéder dans le temps : il est à la fois le support matériel de la substance immortelle d'un ancêtre ;
de la partie agissante et impersonnelle de la parcelle de cette substance que l'enfant recèle; de la nouvelle substance immortelle qui permettra une future naissance.

On pourrait presque dire que le biiga semble être conçu pour conforter le rêve caché de toute femme mooga : la transmission d'une parcelle de la substance ancestrale de la " mère mythique ", Yenenga."

Texte de Daniela Bognolo extrait de Arts d'Afrique, éditions Dapper

 

Arts primitifs et masques Africains

Belle, longue, d'une grande finesse, patine d'usage. Bois dur.

Fiche technique

Ethnie
Mossi
Zone de collecte
Burkina Faso, Ouagadougou
Ancienneté présumée
entre 1950 et 1960
Matière principale
bois
Aspect de surface
d'usage
Etat apparent
très bon état
Etat de conservation
dans son jus
Appartenance
collecte in situ
Test laboratoire
non testé
Hauteur, en cm
32
Poids, en grammes
149
Socle
non

Références bibliographiques pouvant vous être utiles

livre Atlas Ethno linguistique

Atlas Ethno linguistique

Cartes des peuples d'Afrique

  • Auteur : Charles Meur
  • Auteur : Marc Léo Félix

Un must have ! 49 feuillets volants A3 dans une boîte en carton rigide faite main Index alphabétique+ canevas transparent qui permet de localiser

les groupes.

add_shopping_cart Acheter le livre sur amazon

http://www.congogallery.com/
livre The Cutting Edge

The Cutting Edge

West Central African 19th Century Throwing Knives in the National Museum of Ethnology Leiden

  • Auteur : A. M. Schmidt, P. Westerdijk
  • Auteur : Leyden

Central African throwing knives constitute a unique category of weapons found nowhere else in the world. The products of extraordinary craftmanship and inventiveness on the part of Central African blacksmiths, they are objects of aesthetic appeal. The are also...

add_shopping_cart Acheter le livre sur amazon

The cutting edge : West Central African 19th century throwing knives in the National Museum of Ethnology, Leiden / A.M. Schmidt & P. Westerdijk
livre Column to volume

Column to volume

Formal Statuary innovation in Chamba

  • Auteur : Richard Fardon et Christine Stelzig
  • Auteur : Saffron

Monographie très détaillée sur la statuaire et les rites des Chamba

add_shopping_cart Acheter le livre sur amazon

Column to Volume: Formal Innovation in Chamba Statuary: 1 (Saffron Afriscopes) by Richard Fardon (2006-12-15)
livre Signes du corps

Signes du corps

  • Auteur : Christiane Falgayrettes-Leveau, David Le Breton, M
  • Auteur : Dapper

Les métamorphoses charnelles sont abordées à travers des sculptures et des parures d'Afrique, d'Asie, d'Océanie et des Amériques.
Tatouage, scarification et piercing, marques obligées dans les...

add_shopping_cart Acheter le livre sur amazon

Signes du corps
livre Les Batà£mmariba, le peuple voyant

Les Batà£mmariba, le peuple voyant

Carnets d'une ethnologue

  • Auteur : Carnets d'une ethnologue
  • Auteur : La Martinière

Témoin privilégié des cérémonies des Batãmmariba, qui construisent leurs forteresses au nord du Togo et du Bénin, l'ethnologue Dominique Sewane nous ouvre ses carnets de terrain. Elle entraîne le lecteur...

add_shopping_cart Acheter le livre sur amazon

Les Batãmmariba, le peuple voyant : Carnets d'une ethnologue
livre Afrique

Afrique

Formes sonores

  • Auteur : Collectif
  • Auteur : Réunion des Musées Nationaux

Exposition, Paris Musée National Des Arts Africains Et Océaniens, 7 Février-2 Avril 1990. Catalogue d'une exposition itinérante : Washington, Richmond,...

add_shopping_cart Acheter le livre sur amazon

Afrique, formes sonores : [exposition, Paris], Musée national des arts africains et océaniens, 7 février-2 avril 1990
Voir tous les livres