Objet vendu !

3 800,00 €
format_quote Si tu portes une personne depuis l'aube et que le soir tu le traînes, il ne se souvient que d'avoir été traîné. format_quote

Masque en alliage de metal - Dioula - Côte d'Ivoire

Le cuivre a toujours été un matériau rare et coûteux dans toute l'Afrique.
Son emploi, brut ou comme composant principal d'un alliage, était une opération lourde de sens.
De plus, la technique de fonte à la cire perdue exigeait les compétences et le temps d'un artisan spécialisé.

Tout cela explique la rareté relative des masques en métal, comparativement aux créations en bois.

Les masques métalliques ou en alliage de métal n'étaient jamais des masques destinés à divertir.
Leur rôle était très cérémoniel, en rapport au prestige conféré par l'alliage de cuivre les composant.

Comme le fondeur lui-même, le métal reste lié à la terre et au feu, répandant mystère et terreur. Les masques métalliques étaient donc puissants et craints.

Leur couleur rappelait le sang, celui des sacrifices, des exécutions, des guerres.

Mais l'éclat du cuivre, c'est aussi le dynamisme, symbole de fertilité et de vitalité.

Ces masques en métal sont principalement représentés en Afrique de l'Ouest, et hormis une exception en RDC Zaire, aucune autre région n'en a réalisé.
Il existe de petites variantes, avec parfois du métal repoussé (Zaire, Sierra Léone) et des masques en fer noir martelé (Mali, Bambara).

D'après pages 59 et suivantes du livre de Laure Meyer : Les arts des métaux en Afrique noire, chez Sépia.

Arts primitifs et masques Africains

Provenance collection particulière France

Splendide pièce, très fine. Remarquable travail d'exécution.

Fiche technique

Ethnie
Dioula / Dyula
Pays d'origine
Côte d'Ivoire
Zone de collecte
Côte d'Ivoire, Yamoussoukro
Ancienneté présumée
circa 1950
Matière principale
alliage bronzier
Aspect de surface
d'usage
Etat apparent
excellent, muséal
Etat de conservation
dans son jus
Appartenance
ex collection particulière Europe
Test laboratoire
non testé
Hauteur, en cm
30
Poids, en grammes
798
Socle
non

Références bibliographiques pouvant vous être utiles

Fatal Beauty

Traditional weapons of Central Africa

  • Auteur : Collectif
  • Auteur : Marc Léo Félix

Le « must » pour tous les amateurs de belles armes anciennes d’Afrique centrale.
Catalogue en tirage limité (700 exemplaires dont seulement 200 pour l’Europe) d’une superbe exposition dont l’éminent...

add_shopping_cart Acheter le livre sur amazon

Fatal Beauty : Traditional weapons of Central Africa

The Horse Rider in African Art

  • Auteur : George Chemeche
  • Auteur : Antique Collector Club

Un beau livre richement illustré sur les cavaliers dans l'art Africain. Des textes de fond un peut "courts" à notre goût mais de belles images.

add_shopping_cart Acheter le livre sur amazon

The horse rider in african art : Anglais

Ituri

  • Auteur : Marc Léo Félix
  • Auteur : Marc Léo Félix

Caractéristique et fonctions des masques de l'Ituri.

add_shopping_cart Acheter le livre sur amazon

http://www.congogallery.com/

Magazine Tribal Art

No 2003/02 - Art de la plume dans l'ancien Pérou

  • Auteur : Collectif
  • Auteur : Tribal Art

add_shopping_cart Acheter le livre sur amazon

Ghana

Hier et Aujourd'hui

  • Auteur : Christiane Falgayrettes-Leveau, Christiane Owusu-S
  • Auteur : Dapper

A travers l'histoire du pays, les contributions déclinent les arts du métal, les effigies funéraires en terre cuite des Akan, ainsi que les relations de la littérature orale avec les objets.
Une attention particulière est...

add_shopping_cart Acheter le livre sur amazon

Ghana, hier et aujourd'hui

Afrique

Formes sonores

  • Auteur : Collectif
  • Auteur : Réunion des Musées Nationaux

Exposition, Paris Musée National Des Arts Africains Et Océaniens, 7 Février-2 Avril 1990. Catalogue d'une exposition itinérante : Washington, Richmond,...

add_shopping_cart Acheter le livre sur amazon

Afrique, formes sonores : [exposition, Paris], Musée national des arts africains et océaniens, 7 février-2 avril 1990