Objet vendu !

3 260,87 €
format_quote On ne peut pas tresser la tête d'un absent format_quote

Fetiche Nkisi Nkonde - Kongo / Vili - RDC Zaire - Nkisi Nkonde

Les Minkisi (pluriel de Nkisi) constituent véritablement l'incarnation d'une entité spirituelle qui se soumet à une contrôle humain au travers de rites. Ils sont utilisés pour résoudre toute sorte de problèmes (maladie, stérilité, conflits...)

Les Minkisi étaient également les dépositaires de la mémoire collective du clan et pouvaient aussi servir à l'occasion à venger les innocents en infligeant au parjure une maladie subite ou en le tuant.

Ce sont généralement des statues anthropomorphes de 15 à 30 cm de haut, possèdant une cavité ventrale dans laquelle est placée la charge magique : le bilongo.

Celui-ci est composé de diverses substances végétales et animales placées dans la cavité refermée par un bouchon résineux orné de coquillages ou de miroir.
Le miroir permettait au devin de déceler l'approche de sorciers venant de chacune des quatre directions.

L'acte de refermer ce réceptacle n'est pas anodin car il indique que les puissances invoquées peuvent être maîtrisées.

C'est le devin, le Nganga, qui au cours d'une cérémonie place la charge et de ce fait, active les pouvoirs de la statue à l'aide de multiples attouchements.

Par la suite, puisqu'il est l'intercesseur entre la personne qui vient le consulter et le Nkisi, le Nganga lèche un clou ou un élément de métal et l'enfonce dans le corps de la statue. 
Ce rituel est parfois reproduit en sculpture, certains Nkisi ayant la langue pendante. 
Selon les sources, on notera que parfois c'était le client lui-même qui léchait le clou avant de l'enfoncer dans la statue (Trésors d'afrique - Tervuren page 288).

En léchant le clou, le devin et / ou le client, « réveille » ainsi l'esprit du Nkisi qui peut désormais être sollicité par des invocations.

Ensuite tout se jouait dans le regard. 
Il y avait le regard du Nkisi qui, par ses yeux de métal ou de miroir brillant, semblait fixer celui qui prêtait serment.

Et inversement, le regard du client qui ne pouvait se détacher du morceau de miroir présent sur le ventre de la statue où étaient cachées les substances magiques.

Le visage était traité avec soin car il devait se montrer agressif. 
La bouche était toujours ouverte figurant le cri de celui qui prête serment.

Selon les régions et les attributions de la statue, les Nkisi (le plus souvent anthropomorphes) avaient des attitudes physiques différentes. 
Ceux qui serraient une arme de leur bras droit levé étaient les plus dynamiques, les plus efficaces. 
Ceux qui avaient une bouche ouverte recevaient des offrandes de nourritures en même temps qu'on le priait de "manger" le criminel inconnu contre lequel il était activé. (Trésors d'afrique - Tervuren page 288)

D'atres Minkisi, sans clous mais avec une charge ventrale, sont montrés genoux à terre, souvent bichromes, la tête regardant à gauche et les côtes bien marquées (exemple la couverture du livre "Le geste Kongo" Editions Dapper).

Il est suggéré que cette mise en avant des côtes fait peut-être référence à la maladie que les Kongo appellent Lubanzi (les côtes) et qui désigne la pneumonie de même que d'autres pathologies respiratoires.

La langue saillante indiquant alors qu'il convient de lécher des médicaments au cours du rituel. 

 (Trésors d'afrique - Tervuren page 286)

 

Arts primitifs et masques Africains

Très belle pièce ancienne, aux charges encore existantes. Pour collectionneur averti.

Fiche technique

Ethnie
Kongo / Bakongo
Pays d'origine
Congo, Rép. Dém.
Zone de collecte
Congo, Rép. Dém., Kinshasa
Ancienneté présumée
circa 1950
Aspect de surface
d'usage
Etat apparent
très bon état
Etat de conservation
dans son jus
Appartenance
collecte in situ
Test laboratoire
non testé
Hauteur, en cm
62
Poids, en grammes
3000
Socle
non

Pour découvrir cette ethnie, et d'autres objets de cette ethnie, cliquez sur son nom !

Ethnie Kongo / Bakongo présent majoritairement dans la région de Loango

Références bibliographiques pouvant vous être utiles

Les chevaux de la satire

Les koredugaw du Mali

  • Auteur : Jean-Paul Colleyn, Jacques Boulay, Barbara Mellor
  • Auteur : Gourcuff

Parmi les objets d'art du Mali et des pays limitrophes du sud du fleuve Niger, les chevaux des korèdugaw constituent une étrange cavalerie. Ces chevaux de bois pour adultes, dont les qualités plastiques sont à découvrir,...

add_shopping_cart Acheter le livre sur amazon

Les chevaux de la satire : Les koredugaw du Mali

Three rivers of Nigeria

  • Auteur : K. Wittmer, W. Arnett
  • Auteur : High Museum of Art, Atlanta

Catalogue d'une exposition, préfacée par Roy Sieber, collection Arnett, Atlanta, Georgie, Usa

add_shopping_cart Acheter le livre sur amazon

La maternité

dans l'art d'Afrique noire

  • Auteur : Gabriel Massa
  • Auteur : Sepia

Bel ouvrage reproduisant des maternités. Présentes dans toutes les ethnies, les maternités sont traditionnelles dans la statuaire africaine. On trouve des représentations de mère à l’enfant dans tous les...

add_shopping_cart Acheter le livre sur amazon

La maternité dans l'art d'Afrique noire

Art / Artifact

African Art in anthropology collections

  • Auteur : Collectif
  • Auteur : Prestel

Catalogue illustré d'une exposition américaine de 1988.

add_shopping_cart Acheter le livre sur amazon

Art/Artifact: African Art in Anthropology Collections

Autrement - Australie noire

Les aborigènes un peuple d'intellectuels

  • Auteur : Collectif
  • Auteur : Autrement

add_shopping_cart Acheter le livre sur amazon

Australie noire. Les Aborigènes, un peuple d'intellectuels

Trésors d'Afrique

Musée de Tervuren

  • Auteur : Collectif
  • Auteur : De Vries - Brouwers

Ouvrage édité à l'occasion du Centenaire du Musée de Tervuren. 250 objets présentés et commentés.

add_shopping_cart Acheter le livre sur amazon

Trésors d'Afrique Musée de Tervuren